ARK NETWORK reference.ch · populus.ch    
 
  
DINORAMA.POPULUS 
 
 
Rubriques

Liens

 Home  | Livre d'Or  | Album-Photo  | Contact

CHILHAC IL Y A 2 MA

Il y a environ deux millions d’années, à la fin du Pliocène, vivaient à Lavoûte-Chilhac (Auvergne) une faune exceptionnelle. 
 
 
Une représentation de Chilhac, © Mauricio Anton/Mammifères de la préhistoire 
 

Géologie
 
Lavoûte-Chilhac se trouve en Auvergne, c’est-à-dire en plein cœur d’une région volcanique. Le village même se trouve au sommet d’orges volcaniques d’origine basaltique. Ces orges datées du Plio-pléistocène sont souvent associées à des dépôts fossilifères (exemple de Blassac-la-Gironde, de Senèze, du Coupet ou de Chilhac). A Chilhac, quelques espèces datées de cette époque ont été extraites. La faune de Chilhac et datée de 1.9 MA*. 
 
Environnement, faune et flore
 
On suppose qu’il y a environ deux millions d’années, un cours d’eau bordés de marécages 
Aucune trace de microfaune* à été trouvée à Chilhac, en revanche, de grands fossiles de la mégafaune* y ont été extraits. Les deux plus grands mammifères sont le mammouth méridional (Mammuthus meridionalis (ici un crâne)) et un mastodonte (Anancus arvernensis) ; des cervidés (Eucladoceros senezensis, Cervus philisi (ici un squelette)), un cheval (Equus stenonis), un bovidé (Gallogoral meneghinii) le rhinocéros étrusque (Dicerorhinus etruscus) et un type de gazelle (Gazellospira torticornis)les côtoyaient. Une hyène (Pachycrocuta perrieri), un félin à dents de sabres (Megantereon meganteron), un ours (Ursus etruscus) les chassaient. Un petit canidé (Nyctereutes megamastoïdes) vivait à leurs côtés et chassaient les petites proies. Les rongeurs sont représentés par un porc-épic indéterminé (Hystrix sp.) et un castor (Castor plicidens
Trois espèces d’oiseaux vivaient dans les mares, tous les trois des ansériformes. Une oie indéterminée (Anser sp.), un tadorne (Tadorda sp. cf.T. tadorna) et un garrot (Bucephala cereti). 
 
 
Les oiseaux de Chilhac 
 
Les grands mammifères 
Défenses de proboscidiens 
 
Ce qu’il s’est passé
 
A l’époque où vivaient ces animaux, une rivière traversait la plaine de Chilhac, les animaux venaient s’y désaltérer. Certains d’entres eux (surtout les herbivores), étaient chassés par les carnivores. Certains se sont peut-être noyés lors des crues, d’autres sont peut-être morts asphyxiés par des émanations de gaz carbonique car c’est une région volcanique. 
 
Un mystère
 
La présence de galets aménagés par des Hominidés retrouvé dans un des gisements (datés de 1 900 000 ans) reste une énigme pour les scientifiques, les premiers Hominidés européens sont datés de seulement d’environ 800 000 ans. Cela prouverai alors que les hommes sont passés en Europe bien avait que l’on pensait jusqu’à leur découverte. 
 
Les recherches et les découvertes
 
La découverte de fragments osseux fossiles, faites lors de travaux agricoles, a été mentionnée pour la première fois le 8 novembre 1875.  
Marcellin Boule, professeur au Muséum d’Histoire naturelle de Paris et Directeur de l’institut de paléontologie humaine, a signalé dans sa thèse consacrée à l’étude géologique de Velay (1894), la découverte de maigres restes fossiles recueillis par lui à Chilhac et en a établit une liste. On ne connait plus l’emplacement où avaient été trouvés ces fossiles. 
Par la suite, plusieurs auteurs ont relaté ces faits dans leurs travaux, sans qu’il y ait eu de fouilles. 
Dans les années 60, Christian Guth, professeur à l’université de Poitiers, reprend, avec son équipe, l’étude des gisements Plio-Pléistocène de la région de Brioude. 
C’est en 1968 que les fouilles débutent vraiment à Chilhac. Ils travaillant sur un site appelé Chilhac 2 (Chilhac 1 est le nom où étaient situés les fouilles de M. Boule). Plus tard, en 1974, juste à côté de ce site, Chilhac 2 s’est étendu, c’est alors que le site se partagea en 2 : Chilhac 2a et Chilhac 2b (le deuxième). 
 
En 1969 d’importants travaux se sont produits. Sur l’autre flanc du vallon, dans la propriété de M. Ceret (maire de Chilhac à l’époque), un autre site où a été découvert des restes de cervidés à ouvert ses portes (appelé Chilhac 3). 
 
Relevé topographique 
Technique de dégagement 
 
Des fossiles spectaculaires
 
Tous les fossiles de ce site sont importants, mais certains fossiles ont un intérêt particulier car de nouvelles sous-espèces de mammifères ont été décrites : Anancus arvernensis chilhacensis (mastodonte) et Equus stenonis guthi (cheval) et une nouvelle espèce d’oiseau : Bucephala cereti (garrot). 
 
Glossaire
 
- MA : millions d’années 
- Microfaune : petits animaux (insectes etc…) 
- Mégafaune : Faune du Plio-Pléistocène composée de mammifères de grandes tailles aujourd’hui disparus 
 
Sources
 
Livre : Il était une fois… Il y a près de 2.000.000 années à Chilhac  
Illustrations tirés du livre, de Mauricio Anton et de DINORAMA.POPULUS 
 

 

(c) Félix Benoit - Créé à l'aide de Populus.
Modifié en dernier lieu le 4.08.2006
- Déjà 2260 visites sur ce site!